Fiction radio

Françoise Sagan, comme une douce tristesse

«  Que puis-je vous dire d’autre sur Françoise ? Pour moi, elle s’appellera toujours Françoise Quoirez. Sagan, son nom de plume, elle l’a trouvé chez Proust. Françoise est née en 1935 à Cajarc dans le Lot. C’est la troisième enfant d’une famille d’industriels aisés. Ses parents ont perdu un enfant en bas-âge, Maurice, et puis, elle est venue, un peu comme un cadeau. Du coup, on lui passait tous ses caprices. C’est sans doute de là que vient son goût pour la liberté. Et son insouciance. On peut s’inventer une vie avec cela, une belle vie… D’ailleurs, c’est ce qu’on faisait au café Briard, rue de Clichy, lorsqu’on séchait les cours… « 

Une fiction écrite pour Affaires Sensibles, France Inter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *